La Bêtise et la Constitution

EXPRESSION LIBRE
N’inclut pas forcément les trolls, ceux-ci sont soumis à tolérance
N’inclut pas les messages qui ne veulent rien dire et n’amènent rien à la réflexion
N’inclut donc ni les insultes ni le manque de respect
Tout ce qui n’est pas en accord avec la Constitution Française n’est donc pas autorisé d’office.

Ceci est ce qui s’affiche sur un blog que je ne nommerai pas, pour ne pas lui faire de publicité (la personne le tenant étant une fanatique du décompte de vues).

Comment peut-on faire une phrase plus illogique que la dernière ? Celle-ci, conclusive, en raison du « donc » dont elle est agrémentée veut dire que la Constitution française se résume à punir les trolls, les messages qui ne veulent rien dire et les insultes… Et même si on enlève le « donc » (en lisant le blog, on se rend compte que la personne est…. euh… comment le dire sans manque de respect ? ; voilà, étourdie, elle est étourdie) donc, si on enlève le « donc », on se retrouve avec une phrase indiquant qu’il faut être en accord avec la Constitution pour avoir le droit de commenter. Si je ne suis pas d’accord avec la répartition respective du champ d’application de la loi et du règlement définie par les articles 34 et 37, je ferme ma gueule. Pareil si je dis que le mandat du Président doit être de six ans et non de cinq….

Guillotine Ikea pour trolls violant la Constitution

En fait, je crois que cette blogueuse, si impliquée dans la politique et l’actualité,serait surprise si elle me lisait ; je suis persuadé qu’elle ne sait pas qu’une Constitution est faite pour donner les règles de fonctionnement fondamental d’un pays et pour régler, en particulier, la répartition des pouvoirs. La Constitution de 1958, comme les précédentes, a été conçue comme ça. Mais depuis que le Conseil Constitutionnel a fait un véritable coup d’Etat, et je pèse mes mots, en décidant que le préambule de la Constitution, qui énonce des principes très généraux, faisait partie du « bloc de constitutionnalité », il peut juger de tout et surtout de n’importe quoi (dernier exemple, la corrida!). Mettant ainsi un frein considérable à la souveraineté populaire, puisqu’une Assemblée, pourtant élue par le peuple, et en dehors même des considérations européennes, peut se faire retoquer des lois pour des motifs fumeux et surtout par des juges non élus.

Pour en revenir à notre blogueuse, je crains qu’elle ne soit pas la seule à ne plus voir le Conseil Constitutionnel que comme une chambre de bien-pensance veillant sur le sacro-saint principe d’égalité…. Ou de liberté, mais de liberté à la sauce de notre blogueuse puisque, rappelons-le, le début de son message est « expression libre »…. Comme dirait Audiard, c’est à ça qu’on les reconnaît !

PS : je viens d’aller sur le site de la personne et, comme d’habitude, j’y ai trouvé une perle confirmant ma dernière phrase : « Ma folie n’a d’égal que mo humour, et ces deux caractéristiques de ma personnalité sont déchainées sur twitter. Je suis sans limite. » Oui, ça ose tout…

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Bêtise et la Constitution »

    • Oh, une fois de temps en temps ça fait une petite bouffée de fraîcheur, ça délasse le cerveau, et ça me décomplexe, au niveau de l’écriture, de me comparer à elle plutôt qu’à Didier Goux.

      Mais c’est malin, maintenant que vous avez utilisé la périphrase sacrée, elle va peut-être trouver mon blog et me lancer une fatwa si je pars en vacances au Maroc 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s