La prison, école du crime

Traduction : A la prison, ce midi, c’est macaroni

« La prison est toujours l’école du crime » selon un vice-président du TGI de Paris.

Notre ami des militaires qui patrouillent à la Défense peut en témoigner :

« Jusque-là, les policiers ne connaissaient Alexandre D. que pour des faits de petite délinquance commis à l’adolescence, entre mai 2006 et fin 2007 : un port illégal d’arme, un vol avec effraction, un vol avec violences et une violation de domicile. Ces faits ne lui occasionneront jamais plus que des rappels à la loi, et il fera également l’objet, à cette époque, d’un suivi éducatif. »

Rien n’a changé depuis le film « Je sais rien mais je dirai tout » où Pierre Richard campe un éducateur social essayant de réinsérer trois petites frappes. J’ai toujours cru que c’était une comédie, et ben non.

Allez, pour en finir avec cette histoire, le générique du susdit film :

Publicités

Une réflexion au sujet de « La prison, école du crime »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s