Mon nouvel ami s’appelle Patrick

Patrick weil chez luiNon, pas Patrick Cohen (malgré le papier peint sur la photo) mais Patrick Weil dont la qualité de « spécialiste reconnu de l’immigration » me fait bien rire. J’entendais régulièrement son nom en arrière fond de la propagande habituelle, mais sans y prêter plus d’attention que ça. J’avais tort.

Ce citoyen engagé (dont mon petit doigt me dit qu’il habite entre le 5ème et le 7ème arrdt, comme toutes les grandes consciences) est en effet fort drôle. Outre une longue carrière qui l’a mené à appeler à voter Ségolène Royal (!), il est régulièrement consulté dès l’apparition d’un fait divers nauséabond, ce qui lui permet de délivrer des augures pleins de sagesse. Ainsi, à propos des récents naufragés de Lampedusa, nous a-t-il appris, dans Libé, que « Franchir une frontière maritime est infiniment plus dangereux que franchir une frontière terrestre. C’est d’ailleurs pour cela que les îles comme la Grande-Bretagne, le Japon ou l’Australie ont moins de problèmes d’immigration clandestine que les pays continentaux.» Waouh ! Bien câblé, le mec, ça se voit qu’il est directeur de recherches au CNRS ! Heureusement, il a la solution : « mettre en place des bateaux patrouilleurs européens avec des policiers et des représentants d’ONG qui veilleraient au respect des droits de ces étrangers. Ce serait de véritables frontières flottantes si l’on veut ». Dans le même bateau, on mettrait donc ceux qui sont chargés d’expulser les clandestins et ceux qui veulent à toute force nous les ramener pour qu’on s’enrichisse (culturellement, bien sûr, pas grâce à leur travail, ce serait has-been et capitaliste). A mon avis, en plus des clandestins à l’eau on aurait aussi les douaniers et les « représentants d’ONG » qui se seraient entretués. Entre parenthèses encore, M. Weil ne peut apparemment pas imaginer que des policiers soient capables d’appliquer le droit alors que c’est leur métier, le droit des étrangers n’étant pas un droit à part.

Sinon, dans l’Immonde d’aujourd’hui, M. Weil a évidemment fait son petit pipi donné son avis sur la désormais fameuse kosovo-franco-italo-rom Leonarda : « D’après ce que l’on sait de cette famille, et notamment de l’intégration scolaire de ses enfants, elle aurait pu en bénéficier (d’une régularisation au titre de la vie privée et familiale). D’autant qu’il semble que l’on ait renvoyé la mère et les enfants dans les bras d’un père violent dans un pays où leurs droits ne seront pas forcément bien garantis« . Quel racisme envers le Kosovo ! Quoi, un magnifique pays islamique en plein cœur de l’Europe, voulu par l’OTAN, créé au prix de quelques menues épurations ethniques de Serbes et qui ne respecterait pas comme il se doit les droits de la femme ?!! Et puis franchement, dans quelle bonne famille française ne fournit-on pas de faux documents aux autorités ? ne commet-on quelques « menus larcins » (termes exacts utilisés par toute la presse française) ? ne frappe-ton quelque peu sa femme ?

Sinon encore, j’espère que je vivrai assez vieux pour voir le jour où un gouvernement de tendance patriote jugera tous les Patrick Weil pour volonté délibérée et persistante de nuire à leur pays.

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Mon nouvel ami s’appelle Patrick »

  1. Bah, c’est accorder trop d’importance à ces gens-là que leur consacrer tant d’intérêt.

    Qu’ils aillent se faire voir ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s