27 janvier 1914, il fait toujours froid

DSCF2579Pour une fois, je vais vous épargner le chroniqueur des patineurs en herbe qui s’exercent sur tous les points d’eau – gelés – de la capitale, montrant ainsi l’excellence sportive naturelle de la race française.

On apprend que selon certains, le globe se dessèche, mais d’autres, climato-sceptiques avant l’heure, n’y croient pas.

Les ambassadeurs avaient une autre classe que celle de Boris Boillon transportant des billets de banque en jeans gare du Nord. Ainsi, on lit que l’ambassadeur de France à Constantinople a, sur ses fonds personnels, racheté et restauré (avec l’appui d’un chargé de mission du Ministère de l’Instruction publique) une « L’auberge de France » du XVème siècle construite à Rhodes par un ordre de chevalerie. Et pourquoi donc ? Pour l’offrir à son pays !

DSCF2583

Oui, les livres d’histoire ne racontent pas que des bêtises, les Balkans sont bien alors une poudrière

Et comme d’habitude, le meilleur pour la fin : les vacances de notre Président de la République, M. Raymond Poincaré qui innove avec la « villégiature printanière ». Je ne saurais trop conseiller un peu de ce type de repos à ceux qui prétendent nous diriger, je suis sûr que ça leur ferait le plus grand bien ! Cliquer sur la photo pour l’agrandir et profiter du texte.

DSCF2582Et bon jour de Colère à tous ceux qui peuvent y aller !!! ps : 20 Minutes a titré « La manifestation Jour de colère n’est pas interdite« … Oui, on en est là, à s’étonner que certains groupes puissent avoir le droit de manifester

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s