Rosa Parks

Pour me changer de la Belle Epoque, un coup de gueule à retardement contre une des multiples saloperies de la mairie socialiste de Paris (dans mon esprit, socialiste est d’ailleurs en train de devenir un qualificatif aussi insultant que pouvait l’être celui de capitaliste pour Lénine). Je viens en effet de m’aviser que la ligne E du RER va bientôt compter une nouvelle station appelée « Rosa Parks ». Outre que cette station va rajouter 4mn dans la vue à tous les banlieusards contraints de prendre cette ligne, au bénéfice des populations assistées du 19è qui ont apparemment trop de mal à marcher jusqu’au métro, son nom m’a soudainement frappé : pourquoi ce nom à consonance anglaise ?

Oui, je dois bien l’avouer, j’ai toujours opposé un blocage de cerveau au bourrage de crâne anti-raciste et, du coup, je ne connaissais pas Rosa Parks, seulement son coup d’éclat de s’asseoir dans un bus sur une place réservée aux Blancs. Je n’ai rien contre cette dame, et je trouve que ce combat était totalement légitime. Manuel Valls penserait sans doute différemment de moi car cette dame s’opposait à une loi tout ce qu’il y de plus légitimement votée dans un cadre parfaitement démocratique, elle a donc montré un côté extrémiste voire factieux des années 30 tout à fait regrettable. Mais moi, comme je suis nauséabond, je lui pardonne à cette brave Rosa Parks, malgré sa monture de lunettes.

Je me suis donc mis à chercher qui avait donné ce nom à cette station qui, point d’interconnexion oblige, sera souvent utilisé. Et bien à l’origine cette gare devait s’appeler Evangile car…. située à côté de la rue de l’Evangile, dans le quartier de la Chapelle. C’est d’ailleurs un truc hyper-pratique pour les gens que de donner aux stations le nom du quartier/endroit qu’ils desservent,ça évite de se poser des questions. Si on regarde le réseau parisien, on voit d’ailleurs que c’est ce qui a été fait depuis toujours… jusqu’aux travaux du tramway où plein de stations ont des noms d’illustres inconnues et qui le resteront malgré les délires de fausse égalité hommes-femmes.

On voit donc bien ce qui a dérangé nos obsédés anti-catholiques dans ce nom… Mais plus grave, on voit surtout que ces gens qui ont décidé ce changement de nom n’ont plus aucun lien avec l’histoire de leur pays et donnent des noms totalement étrangers non seulement aux lieux mais même à la France. En effet, quel rapport entre Rosa Parks et mon pays ? Ce qu’elle a fait, elle l’a fait sous l’influence de la IV République ? Ce qu’elle a fait, ça a changé quelque chose en France où, comme chacun ne sait pas, aucune discrimination raciale n’a jamais eu force de loi, au moins en métropole ? Si on voulait faire plaisir aux populations « diverses » peuplant ce lieu, ne pouvait-on choisir Victor Schoelcher ou un autre grand abolitionniste de l’esclavage ? Voire à un sportif issu de la diversité ? Ou à Aimé Césaire  ? Au lieu de ça, on prend Rosa Parks comme on aurait pu prendre un nom au hasard dans l’annuaire. Mais en fait non, les socialos de Paris ont choisi ce nom comme les communistes de RDA auraient pu prendre (je ne sais s’ils l’ont fait), le nom de Pavel Morozov pour une nouvelle station de tram.

Cette idéologie socialiste me rend malade.

Bon, dans la réalité le ciel sera gris, le sol sale et les femmes voilées.

Bon, dans la réalité le ciel sera gris, le sol sale et les femmes voilées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s