Informatique et surtout Crimée

Si je n’ai pas posté les deux dernières semaines de l’Illustration de 1914, c’est la faute à Bill Gates et à Steve Jobs. Windows 8 m’a causé quelques soucis et, ceux-ci résolus, j’ai eu la prétention de me passer de câble pour transférer les photos de mon iphone sur l’ordinateur via bluetooth…. Il s’avère finalement que c’est impossible, cette fonctionnalité étant verrouillée sur l’iphone. Bref, je reprends mon câble et je recommencerai le w-e prochain.

imagesSinon, cette affaire ukrainienne entraîne une débauche de bêtise au plus haut niveau de la diplomatie mondiale. A tout seigneur (du « monde libre »), tout honneur : Obama. Il a déclaré « Russia is on the wrong side of history« . Quelle prétention !!! Savoir qu’il y a un bon et un mauvais côté de l’Histoire ! Et savoir lequel est le bon ! Les seuls côtés que je connaisse en histoire sont celui du vaincu et du vainqueur, ce dernier ayant souvent seul le privilège de laisser sa version des faits à la postérité. Je serai charitable, je ne m’attarderai pas sur le « right side of history » qui a toujours caractérisé les États-Unis, de l’extermination des Indiens à la seconde guerre d’Irak. Mon petit doigt me glisse qu’en cas de victoire des armées nazies dans les années 40, les USA se seraient vus comme du mauvais côté de l’histoire avec les mêmes actions que celles qu’ils ont eues…

Mais la France socialiste ne pouvait pas rester à la traîne. Et c’est celui qui est, parait-il, le ministre le plus populaire du gouvernement qui s’y colle, Lolo l’antiquaire :

« Un rattachement direct à la Russie voudrait dire changer de système et que l’intégrité territoriale ne serait plus respectée. »
« Si vous admettez le principe qu’une région, dans n’importe quel pays, en contradiction avec les règles constitutionnelles de ce pays, peut se rattacher à un autre pays, cela veut dire qu’il n’y a plus de paix internationale ni de frontières assurées. »

Euh, mon Lolo, ce que tu décris là avec horreur, ça s’appelle le droit des peuples à disposer d’eux-même, il me semble que c’est une des fiertés (légitimes) de la Révolution française d’avoir popularisé le concept. Là en l’occurrence c’est l’assemblée de Crimée, élue légitimement ,qui va demander un référendum (le mot figure dans le dictionnaire, c’est un truc que tu connais pas trop, car il est question de faire appel au peuple pour lui demander son avis puis en tenir compte, tant que tu y es, regarde aussi le mot peuple ça te fera pas de mal). Quel scandale ! En plus, un référendum, mais c’est sanglant ça, ne vaudrait-il pas mieux plutôt une bonne guerre puis un bon traité d’annexion signé dans les règles de la diplomatie internationale depuis des siècles ? En plus, en tant que socialiste, tu aimes tellement ça, toi, les frontières ? Moi je suis de droite et ça ne me dérange pas que les frontières bougent si ça correspond au désir des gens. Si 51% des Alsaciens veulent se rattacher à l’Allemagne, qu’ils le fassent ! Pareil pour les Wallons avec la France. Si les Corses ou les Bretons veulent leur indépendance, qu’ils l’aient ! Qui suis-je pour dire aux gens comment ils doivent vivre ou avec qui ils doivent vivre, cohabiter ? C’est le même raisonnement pour l’immigration, nos élites nous disent avec qui on doit vivre et nous expliquent que c’est une chance pour nous. Pourquoi ne choisirait-on pas ses voisins ?

En recherchant les propos de Fabius, je suis tombé sur ceux proférés aujourd’hui par John Kerry, son homologue américain « La Crimée est une partie de l’Ukraine, la Crimée est l’Ukraine »… Devant tant de mauvaise foi, il n’y a plus qu’à construire une fusée et à s’en aller sur une autre planète.

De mauvaise foi, la Russie en fait également preuve, mais c’est beaucoup moins gros. On ne voit pas Lavrov ou Poutine dénoncer, par exemple, le bain de sang qui menacerait les Russes de Crimée, ils laissent les médias s’en charger pour eux. Car la position russe est également critiquable. Aucune menace réelle ne pèse sur leurs concitoyens et Ianoukovitch, tout légitime qu’il soit (marrant,ça, que l’UE dénonce le parlement de Crimée et pas le gouvernement ukrainien clairement non issu d’une élection), est un bon gros pourri qui a dévalisé son pays pour lui et son clan, et qui mériterait un bon gros procès avec un verdict où on verserait dans sa bouche la quantité d’or fondu correspondant aux sommes détournées pendant son mandat.

obama_putin

PS : pour le non postage, mes soucis informatiques étaient réels mais une vraie volonté aurait pu y suppléer… C’était juste pour le confort d’être de gauche : c’est la faute aux vilains capitalistes monopolistiques.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Informatique et surtout Crimée »

  1. Si un putch organisé par un groupe de soldats étrangers et de milices est légal où en est sa légitimité ? Ils ont profité d’une manifestation pacifique contre la corruption du gouvernement à Kiev pour faire dégénérer le mécontentement en guerre entre putchistes et leurs snippers et les policiers. A part le chef du parti neo-nazi tous les autres représentants des partis ukrainiens sont juifs. Quant on voit ce que nous avons en France et la situation actuelle, je ne peux que faire un lien entre les responsables et les conséquences mais c’est un avis tout à fait personnel et je pense que l’Ukraine déjà en mauvais état par les présidents corrompus successifs va vers une situation catastrophique. Bien entendu, le but final étant d’attaquer la Russie.

  2. Entièrement d’accord avec vous, sauf sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, fierté « légitime » de la Révolution.
    D’abord, parce que comme demande Clemenceau, je prends la Révolution d’un bloc et ainsi je la rejette d’un bloc 🙂
    Ensuite parce que le peuple n’a jamais été consulté en 1789 pour savoir s’il fallait changer de régime (les 95% de Français campagnards catholiques n’ont pas été interrogés, va savoir pourquoi!)
    Enfin, parce que cela crée une règle intangible qui risque d’être en porte-à-faux avec les intérêts ponctuels du pays.

    Par exemple, j’étais contre l’indépendance du Kosovo, berceau culturel de la Serbie. La population était devenue albanaise parce que le régime albanais était suffisamment atroce pour que ses citoyens se barrent tous. De la même façon, je serai contre une demande d’indépendance de la Saine-Saint-Denis ou des Bouches-du-Rhone si cela devait arriver. Quoiqu’en pense la population.

    Mais le plus risible dans tout cela reste effectivement le manque d’honnêteté intellectuelle. Tout ce qui est dit sur la Crimée est l’inverse de ce qui a été dit sur le Kosovo par ces mêmes gens.

    La seule légitimité dans l’Histoire est celle du rapport de forces, pas de la morale.

    • Tout phénomène historique a ses bons et ses mauvais aspects, même Staline n a pas eu tort sur tout. Je répugne donc à faire mienne cette phrase de Clémenceau. Quand je parle du droit des peuples à disposer d eux même je ne faisais pas référence au régime politique, mais ça convient aussi. Je n ai pas changé depuis mes 16 ans anarchiste finalement. Dans la société idéale que je rêvais, je voyais un monde où les hommes choisissaient d aller dans la communauté qui leur convenait le mieux : communauté auto gérée type Larzac, Nuremberg 1936 ou Kaboul mode taliban ! La diversité est une richesse de l humanité… tant que l on ne nous impose pas de la vivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s