Stéphane Sitbon-Gomez, jeune apparatchik raciste

 

Sitbon-Gomez

Le Monde a publié un article fort laudateur sur le conseiller le plus proche de Cécile Duflot, le jeune Stéphane Sitbon-Gomez, dont le titre donne le ton : « Stéphane Sitbon-Gomez, jeune prodige des Verts ». Déjà, ce titre prête à rire : il y aurait donc des prodiges (ce n’est pas rien comme qualificatif !) chez les Verts ? Et puis, quand on lit l’article, on a du mal à trouver ce qui a donné l’idée au journaliste de le qualifier ainsi. Le seul exploit relaté, outre celui d’avoir été le conseiller spécial de la plus mauvaise ministre du logement de l’histoire de France, est d’avoir lu, tout petit, le Manifeste de Karl Marx et de connaître à fond, et je dois bien reconnaître que ce n’est pas courant, l’histoire du Parti Socialiste Unifié.

Personnellement, j’aurais plutôt titré cet article « Stéphane Sitbon-Gomez, un archétype du bobo ». En effet, l’article nous énumère les quartiers de noblesse gauchiste du jeune homme « Un grand-père, Guy Sitbon, journaliste au Nouvel Observateur, une grand-mère, Nicole Muchnik, signataire en 1971 du manifeste des « 343 salopes » pour la légalisation de l’avortement.  » Puis évoque l’aisance financière des parents « Ses parents sont des gauchistes libertaires qui évoluent dans la mouvance autonome des années 1980. Ils coupent les ponts quand la violence débute, font fortune dans le Minitel rose puis se lancent dans l’édition. »  Sans oublier d’évoquer le lieu où a grandi notre héros : la place Gambetta dans le 20ème arrondissement. Ce qui, pour le coup, met en adéquation les convictions des parents avec leur lieu de vie. Et là j’ouvre un aparté : on accuse souvent la classe dirigeante, et principalement socialiste, de prôner les vertus de l’immigration mais de vivre dans des quartiers où on en est protégé, du quartier Latin au Lubéron. Pour le coup, on voit qu’il y a vraiment des gauchistes qui aiment qu’un environnement haussmannien soit transformé en annexe des faubourgs de Bamako ou de Rabat, et de voir se multiplier les boucheries hallal et les femmes voilées. Quoique cette dernière évolution est tout de même assez récente et pas encore très marquée si on ne s’éloigne pas trop de la place Gambetta elle-même.

Pour en revenir au héros de l’article, surnommé « Yop » par Cécile Duflot, il est assez lucide sur lui-même « je suis un apparatchik », « faire de la politique en continu rend con » et semble plutôt sincère de manière générale. Et c’est pourquoi sa réponse à la dernière question qu’on lui pose, sur son engagement vers un mandat électif, est, si l’on s’y arrête, absolument terrifiante : « Des mecs blancs, de 30 balais, avec un bac + 5, il y en a plein en politique, répond Stéphane Sitbon-Gomez. Ainsi, ce brave écolo passé par Sciences-Po se définit d’abord non par ses idées, ses capacités, ses qualités humaines mais par son sexe, sa race, son âge et ses diplômes !!! Il a juste oublié de mentionner ses préférences sexuelles, peut-être est-il homo, ce qui lui ferait un « défaut » de moins. Personnellement, mon esprit nauséabond de gros fasciste n’aurait jamais pu sortir une réponse pareille ; ma « valeur », ou mon aptitude à briguer un mandat, ne vient ni de ma race (races qui d’ailleurs n’existent pas selon tous les médias français), ni de mon sexe ou de mes diplômes mais de ce que je sais faire ou ne pas faire. Le pire est que je suis sûr que ce jeune homme serait sincèrement choqué de lire qu’un Noir se refuse à être candidat parce qu’il y a déjà beaucoup trop d’autres Noirs candidats… Une telle haine inconsciente de soi-même… Buvons un Yop pour nous consoler !

index

Publicités

Une réflexion au sujet de « Stéphane Sitbon-Gomez, jeune apparatchik raciste »

  1. « une grand-mère, Nicole Muchnik, signataire en 1971 du manifeste des « 343 salopes » pour la légalisation de l’avortement. »

    Ce mec est un survivant, j’espère qu’il s’en est rendu compte quand il a prononcé ces mots au journaleux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s