Qu’en termes galants ces choses-là sont dites

Extrait d’un article sur le site du Monde, sur la « gentryfication » (l’embourgeoisement, quoi) de Pantin. Voici ce que dit un habitant (prof de son état) d’un quartier :

« Les 4 Chemins, c’est plein de vie, les gens sont attachants, mais le quotidien est très précaire, les tensions sont palpables entre les policiers et les jeunes dealers (note perso : diantre, des tensions entre délinquants et policiers, mais où va-t-on !!?). Et puis dans les rues, on sent une toute-puissance masculine, les femmes n’ont que peu de place. »

Voici enfin une façon élégante et tout à fait politiquement correcte de dire qu’il n’y a plus que des Arabes, islamisés jusqu’au trognon, dans les rues : « on sent une toute-puissance masculine ». Magnifique !

Porte de Pantin en 1908. Pantin, première ville française qui n'a officiellement plus de boucherie non hallal.

Porte de Pantin en 1908. Pantin, première ville française qui n’a officiellement plus de boucherie non hallal.

Les poids et les mesures

Un musulman assassine sciemment, au nom de sa religion, des enfants : il s’agit d’un déséquilibré solitaire et aucun amalgame ne doit être fait avec sa religion.
Un militant d’extrême droite tue, accidentellement, un militant d’extrême gauche, mais là ce n’est pas un accident ni la faute d’un « loup solitaire », il faut amalgamer et interdire l’extrême-droite !
Depuis 30 ans, combien de crimes « fascistes » comme dit l’Huma, et combien de crimes islamistes, au fait ???

Allo, mais allo quoi ? T’as un sac et tu le zippes pas ? Non mais allo quoi ! J’hallucine

« Pour ne pas tenter les pickpockets, veillez à bien fermer vos sacs et surveillez vos affaires »

C’est par ce message étrange  que la RATP prévient ses clients de la menace qui plane. (aussi étrange, après réflexion, que celui qui stipulerait que  » pour ne pas tenter les pédophiles violeurs, veillez à bien tenir par la main vos enfants et à les garder à l’oeil » )

La faute est d’essence  biblique :  laisser son sac ouvert ( TENTER)  est manifestement  un acte aussi grave que  celui de vouloir croquer la pomme sur invitation de SATAN et de la sorte précipiter l’Humanité dans la damnation éternelle.

Car le pickpocket n’est plus alors que l’innocente victime d’un acte incitatif au délit. Il est manipulé, en quelque sorte, victime d’un complot des nantis qui se pavanent  dans les transports en commun avec leurs effets matériels des plus clinquants et ostentatoires.

Et tout le monde sait que provoquer ce désir irrépressible de transfert des biens de consommation du bourgeois ventripotent vers le démuni (dans la tradition  de Robin des Bois qui volait aux riches pour donner aux pauvres et qui volait aux pauvres pour tout garder pour lui) est  strictement interdite car la loi stipule que   » la provocation résulte  du fait de créer un climat d’excitation de nature à pousser la foule ou des individus à commettre des crimes et délits. »

in : DICTIONNAIRE DE DROIT CRIMINEL   Jean-Paul DOUCET -http://ledroitcriminel.free.fr/dictionnaire.htm

Je n’avais jamais remarqué qu’il y avait autant d’agents provocateurs dans le métro parisien.. ( des agents de l’Okhrana probablement )…ni d’épigones d’Oscar Wilde qui disait pouvoir résister à tout sauf à la tentation

Quelle belle époque nous vivons

La Bête

C’est fait, la bête immonde est de nouveau vaincue !

On pensa le travail achevé en 1945 après avoir rasé aux trois quarts l’Europe, mais il fallut se rendre à l’évidence, il restait encore quelques femmes qui avaient couché avec la bête immonde, et on les rasa également. Puis un beau procès. Puis tout ça se calma, les gens oublièrent, se concentrèrent sur la prospérité économique et la liberté sexuelle, les salopards. Tous ? Non, un groupe d’irréductibles Klarsfeld et autres se dit qu’il restait encore, de par le monde, quelques germes à tuer avant qu’ils ne meurent de vieillesse. Ce furent les glorieuses années 80. On apprit alors à se repentir chaque jour des fautes de nos ancêtres, entendus au sens collectif, nous étions tous dorénavant des descendants en droite lignée de Pétain et Darlan, et donc d’Hitler et d’Himmler. Puis, tout le monde étant dorénavant mort ou en décrépitude avancée, l’invocation des heures les plus sombres de notre histoire commençait à devenir une blague, même à gauche et puis.. mais non, ce n’était pas encore la fin de l’Histoire, le ventre de la Bête Immonde était encore là, prêt à engendrer, prêt à nous faire revivre les HLPSDN !!! OUI, l’immonde inspecteur Derrick, ou plutôt l’homme qui jouait l’inspecteur Derrick avait été simple soldat. A vingt ans ! En pleine guerre mondiale ! Et du côté allemand nazi !! Et pi un SS en plus, un sur 600 000 ! Et il ne s’en était pas vanté !!!

Bien sûr, les forces du Bien ont su réagir, vite et fort, et les petits vieux ne dormiront plus devant Derrick. Anne Frank et vingt millions de Soviétiques sont enfin vengés et peuvent enfin trouver le repos.

Cela dit, mais les forces du Bien doivent avoir la réponse, pourquoi ne supprime-t-on pas aussi les autoroutes et les voitures et la marque Volkswagen, et les croisières pour les pauvres ? C’est pas les nazis qui ont répandu tout ça ? (d’autant que fondamentalement aucune de ces trois suppressions ne me chagrinerait !)

brt

La Bête Immonde

Aussi intelligents que solidaires !

gf

Article repris du site BFM TV

Ils étaient vexés d’avoir été doublés par un camion. Plusieurs jeunes gens s’en sont pris à un routier pour cette raison. Ils l’ont roué de coups vendredi sur une route départementale des Yvelines. La querelle d’automobilistes a dégénéré dans l’après-midi, sur la D30 entre Achères et Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Ils ont alors passé à tabac le chauffeur du poids lourd, avant de lui rouler sur la cheville en partant. L’homme, dont l’âge n’a pas été précisé, a la jambe cassée.

Selon Le Parisien, la voiture circulait avec cinq jeunes gens à bord. Un des jeunes occupants de la voiture, un militaire âgé de 22 ans et originaire de Poissy a été oublié par ses amis lorsqu’ils ont pris la fuite. Interpellé, il aurait dit aux enquêteurs avoir été pris en stop par les automobilistes. Or, il est le propriétaire du véhicule, dont la plaque d’immatriculation a pu être relevée.

C’est marrant (enfin marrant, c’est une façon de s’exprimer) comme les divers se vexent facilement. Je me souviens d’un beau matin où je me suis fait insulter copieusement par un homme (peut-être prénommé Vladimir) qui croyait que je le regardais et que je me moquais de lui, alors même que, sur mon scouteur, je ne regardais que le feu, et que la voiture de Vladimir se trouvait être dans l’axe. Je pense qu’il était « vénère » (mot d’origine vieille slavonne, qui me conforte dans mon hypothèse de Vladimir) parce qu’il roulait dans une 205 particulièrement pourrie.  Et il a tenté, avec ledit véhicule, de se payer mon scoute et ma personne, ce qui était complètement idiot car il y avait plein de files et de bagnoles. bref, il devait encore être plus énervé après, je ne sais pas qui il est allé taper.

Ci-dessous, photo de Vladimir sans sa 205

Vlad

Salopard !

Oui, salopard de Cahuzac ! Donner raison de si éclatante manière au premier commissaire politique moustachu de France ! Et puis d’abord quand on ment on va jusqu’au bout, contre tout évidence, ça veut dire quoi de se dégonfler comme ça ? Minable, ouh, remboursez !

Et si possible sur mon compte

Un nouveau métier :

« Militant anti-discriminations » et accessoirement apprenti journaliste.

Lui, il est parti pour faire une belle carrière dans les médias ! Je ne peux m’empêcher de citer le début de son papier de fond, celui qui m’a donné envie d’en savoir plus :

« Les parents homosexuels sont-ils de meilleurs ou moins bons parents que les hétérosexuels ? Ce grand débat qui hante les conservateurs, fervents défenseurs de la sainte Église catholique, de la famille hétérosexuelle et grands adeptes de l’hypocrisie, vient d’être lancé par une pseudo étude scientifique.

 Non, si l’on en croit une étude du sociologue Mark Regnerus, parue il y a quelques jours dans le journal américain « Social Science Research » et reprise par Slate USA. L’étude, commandée par deux fonds sociaux américains à hauteur de 800.000 dollars, a de quoi faire douter de sa bonne neutralité mais passons…

Elle s’appuie sur l’examen d’environ 3.000 adultes provenant de huit structures familiales différentes et sur l’évaluation de quarante critères sociaux et émotionnels. »

On retrouve la syntaxe de Rosaelle et un sens de la logique à toute épreuve. Je vous épargne la suite.

Dans le premier paragraphe, écrit avec les pieds écrit comme une dépêche AFP, on voit tout de suite qu’on n’a pas besoin d’aller plus loin puisque cette étude est pseudo-scientifique, comme le prouvent le deuxième et le troisième paragraphe (une étude qui a coûté au moins 800 000$ et qui a porté sur un échantillon tout à fait négligeable de 3 000 personnes…).

Le début du deuxième paragraphe est hallucinant : il commence par « Non », ce qui constitue en général une réponse à une question ; or la question posée par le premier paragraphe était : sont-ils meilleurs ou moins bons ? Moi ça m’a fait beuguer le cerveau.

Bon, sinon, pour casser l’étude « pseudo-scientifique » qui dit qu’en général les enfants élevés par les homos ont plus de problèmes, il n’a comme argument que « y’a des enfants malheureux chez les hétéros aussi ». Le sens d' »en général » semble ainsi lui échapper … Mauvaise foi, illogisme, syntaxe approximative, sens du vent, amitié Fessbouc avec Aymeric Caron, je pense que ce « militant anti-discriminations » a tous les atouts pour casser la baraque prochainement !

Les mystères du luxe

Chanel 3Voici la pub qui m’a sauté aux yeux la dernière fois que j’ai lu le magazine du Monde. Elle était suivie de celle-là :

ChanelEn fait, il y en avait encore plein d’autres, d’autres marques que Chanel (oui, là c’est Chanel comme ça ne saute peut-être pas aux yeux des spectateurs non avertis). Point commun à toutes ces pubs : des filles anorexiques qui font la gueule. Point commun avec beaucoup d’autres : quand il y a plusieurs mannequins sur la même image, l’une d’entre elles est de type asiatique, les autres européennes. Manque incroyable de diversité, mais que fait la police !?  Je m’égare, c’est pas de ça que je voulais parler mais des deux phénomènes que je viens de citer : elles sont maigres à faire peur et elles tirent une tronche de trois pieds de long, genre on vient de leur apprendre qu’il va falloir attendre trois jours avant de pouvoir récupérer une Ferrari neuve pour remplacer celle qu’elles viennent de beugner en sortant du parking du Meurice.

Pourquoi ? Why ? Warum ? Почему? Oui, je sais, c’était pas mon intention initiale mais en fait ce blog est surtout un blog interrogatif où je jette à la face de la planète et de mes trois lecteurs hebdomadaires mes questions les plus existentielles.

Quand j’étais petit, j’ai appris que la publicité c’était fait pour vendre, et qu’en conséquent il fallait susciter l’envie, le fait que si on achète on va ressembler aux modèles que l’on nous montre. Que c’est pour ça que quand on vend des surgelés, on montre une jolie famille rayonnante de bonheur, les gosses braillent pas, la femme est maquillée, le mari pas obèse, y’a rien qui traîne dans la cuisine. Ou alors on joue sur l’humour (entre parenthèses, pour le peu que je regarde la télé, j’ai l’impression que cette catégorie a à peu près disparu).

Alors, je peux me tromper, mais est-ce que les femmes veulent ressembler à ces prisonnières d’Auschwitz qui viennent d’apprendre que les Soviétiques se sont fait laminer à Stalingrad mais qu’une contre-offensive va pas tarder à partir de Vladivostok ? C’est une espèce d’idéal de maigreur inatteignable à 95% de l’humanité hormis cas de guerre mondiale gratinée. Bon, mettons que cette anorexie soit imposée par le caprice des créateurs de mode, tous homos invétérés, qui veulent que leurs créations soient portées par des êtres vivants ressemblant aux silhouettes qu’ils dessinent. Mais cet air fermé, antipathique ??? C’est l’idéal des femmes qui vont acheter ces produits de luxe de faire la gueule ? Certes, l’argent n’apporte pas le bonheur, mais normalement on doit trouver plus d’occasions de sourire que quand on est mère célibataire caissière à mi-temps à Dunkerque, non ?

Et puis, je suppose que les acheteurs de ces produits sont également en grande partie des hommes qui veulent faire plaisir à leur femme/maîtresse/ pouffe/zahia. Franchement, j’aurais du pognon, j’aurais pas envie de le claquer pour des marques qui ont pour but que ma compagne sexuelle du moment tire sa gueule de « non, j’ai mal à la tête/au ventre/aux fesses ». Et pi en plus je supporte pas d’arriver à compter tous les os du corps de ma partenaire quand je fais l’amour.

Enfin si toutes les marques de luxe font comme ça, doit y avoir une raison. Mais ce monde-là ne me donne pas envie de gagner au Loto.

Allez, encore deux pour le « plaisir »

Chanel 4Chanel 2

Effectivement !

Extrait d’une pétition publiée par le Monde et signée par les pétitionnaires habituels (Benjamin Stora, Lilian Thuram, Alain Touraine, Sophie Calle, etc). J’adore le passage que j’ai mis en gras :

Philippe El Shennawy, citoyen français, est né en 1954. Agé de 20 ans, il commet plusieurs braquages. Condamné à la perpétuité, il sort en liberté conditionnelle après quinze ans de détention ; il est arrêté en 1991 et condamné de nouveau. Il s’évade à deux reprises, en 1997 et 2004, est arrêté et condamné à chaque fois. Sa peine actuelle court jusqu’en 2032. A 78 ans, s’il ne sort pas avant, il aura passé cinquante-quatre années de sa vie en prison, alors qu’il n’a pas de sang sur les mains. Il a déjà vécu dix-neuf ans en isolement, six en hôpital psychiatrique (on n’a jamais diagnostiqué aucune démence chez lui) et a changé quarante fois de lieu de détention.

Ce détenu a donné toutes les preuves d’une capacité à se réinsérer dans la vie active et en apporte aujourd’hui les garanties.

Et voici la réalité des faits, les preuves donc de sa capacité à se réinsérer dans la vie active à chaque sortie de prison :

  • 1970 : premier hold-up à 16 ans.
  • 1972 : condamné pour la première fois à 3 ans de prison pour vol avec violence.
  • 1975 : Braquage à main armée avec prise d’otages. Avec un complice, il séquestre les employés d’une banque pendant plusieurs heures, avenue de Breteuil à Paris, et exige 6 millions de francs. La rançon est payée et ne sera jamais retrouvée.
  • 1977 : il est condamné à la perpétuité.
  • 1986 : cette peine est réduite à 20 ans et il bénéficie d’une libération conditionnelle en 1990.
    Dès sa sortie, il commet un nouveau braquage à Limoges (pour lequel il sera condamné en 1993).
  • 1997 : il bénéficie d’une permission de sortie. Il en profite pour s’évader et braquer à nouveau une banque, le Crédit agricole de Rouen. Après 5 mois de cavale, il est à nouveau arrêté.
  • 2004 : il s’évade à nouveau. Sous la menace d’une arme, El Shennawy et son complice ligotent quatre infirmiers et en prennent un autre en otage.
  • 2004 : les braquages se succèdent : 3 hold-ups dans des banques des Pyrénées-Atlantiques au cours desquels des employés et des clients sont mis en joue.
  • 2005 : El Shennawy est enfin arrêté alors qu’il faisait des repérages autour d’une banque avec une voiture volée. On a retrouvé à son domicile un véritable arsenal, ainsi que de fausses cartes de police et de fausses pièces d’identité.
  • 2008 : condamné à 13 ans pour vol à main armée, enlèvement et séquestration.

Moi aussi, je dis qu’on peut faire confiance à ce gusse pour se réinsérer dans la vie active. Quoi de plus facile, en effet, quand on a 59 ans, qu’il y a plus de 10% de chômage, et qu’on ne sait rien faire d’autre que braquer des banques ?

Ça me bleufe toujours, ces intellectuels, qui ont suivi des études brillantes et qui, dans ce genre de cas « idéologico-compassionnel » (oui, le gars a dit qu’il voulait mourir si on le libérait pas avant 2032), oublient totalement de faire fonctionner leur cerveau, ne serait-ce qu’à 0,5 % de sa capacité, ce qui serait suffisant pour voir l’absolue débilité de ce qu’ils écrivent et de ce qu’ils signent.

Et sinon, pour signer une contre pétition, c’est ici.

Aide à la délinquance

Image

Découvert grâce au Monde, ce magnifique site dédié à l’aide à la délinquance : comment échapper à la vidéo-surveillance. J’aurais bien aimé lire les raisons poussant ces militants à montrer les endroits où on peut faire ce qu’on veut en étant sûr de l’impunité visuelle.

Quelle est leur crainte ? Qu’on les « suive » à la trace comme dans les séries américaines type 24H ? Déjà, il faudrait s’intéresser à leur petite personne, ensuite il faudrait une connexion de toutes les caméras et des moyens logiciels énormes, et enfin j’aimerais bien savoir si cette bande de « hackers » illuminés a renoncé au téléphone portable.

Et pour faire mon rebelle à l’esprit de Noël, je vais faire le vœu que l’un ou l’autre de ces militants se fasse péter la gueule/violer/dévaliser dans une rue qui aura été choisie grâce à leur site.