Samedi 6 juin 1914 : la question du voile et le changement climatique

Non, le titre n’est pas trompeur, l’Illustration de 1914 parle bien de ces questions !

Mais il est raisonnable de penser que l’auteur de l’article sur le voile, pas plus qu’aucun de ses contemporains, n’aurait cru possible que, cent ans plus tard, il soit devenu impossible, en Ile de France, de ne pas croiser de femme voilée à chaque coin de rue.

IMG_2780IMG_2781

Pendant ce temps, la révolution au Mexique bat son plein. Au passage, je pensais que le mot flâneur ne s’appliquait qu’à des gens en train de se balader.

IMG_2782

La France d’avant :

IMG_2783

Les pompes d’avant Vatican II :

IMG_2784

L’alcoolisme d’avant :

IMG_2786

Et le changement climatique d’avant !

IMG_2785

Publicité

samedi 4 avril 1914

IMG_2542Déjà, on se plaint des hommes politiques

IMG_2543Ces guerres coloniales qui continuaient :

IMG_2544Cinq ans plus tard, ils seront soit morts soit chauffeurs de taxi à Paris

IMG_2545Pas de problèmes de commandes pour les chantiers navaux à l’époque ! Oui, je sais, on est censé dire navals mais je trouve que navaux sonne bien mieux.

IMG_2546Et enfin, mon côté réac qui ressort encore. Oui, je le dis l’affirme, le crie à la face du monde, les femmes voilées à Paris c’était mieux AVANT !

IMG_2547Pour finir, et pour changer, un article sur un vrai problème contemporain : la conservation des oeufs

IMG_2548

Samedi 21 mars 1914

IMG_2529En 1914, BFM TV n’existe pas, mais le journalisme sensationnaliste, au sens de la recherche de scoop à tout prix et d’absence de recul existe déjà. Pour l’affaire Calmette (la femme d’un ministre qui tue le directeur du Figaro pour empêcher à ce dernier de poursuivre sa campagne de « Caillaux bashing » contre son mari), les quotidiens ont multiplié les éditions, du petit matin à tard le soir. J’ai l’impression, en lisant la description faite par l’Illustration, de retrouver l’atmosphère hystérique connue quelques jours après les manifestations éjaculatoires de DSK à New-York.

 

Des nouvelles de nos amis allemands :IMG_2530

 

 

En 1914, on avait prévu la disparition des églises, mais on ne savait pas encore que c’était pour être remplacées par des mosquées :IMG_2531Le début de la fin : l’article vante les économies engendrées par la disparition de tous les ornements « inutiles »

IMG_2532

Et mon petit moment nauséabond habituel, au détour d’un long reportage sur l’Amazonie :

IMG_2534

Houellebecq is back

20130413-233626.jpg

Louisferdinancélinisation avec l’âge

Extrait de l’interview donnée par Houellebecq au Point. Il est de retour de 10 ans en Irlande

D’abord, j’ai constaté une nette paupérisation du pays et une extrême méfiance envers les gouvernants, le mot de méfiance est même trop faible, ça confine à l’hostilité pure et simple, c’est devenu si violent que je pense que le passage à la démocratie est devenu nécessaire. Le seul régime auquel je reconnaisse le nom de démocratie, c’est celui où les projets de loi viennent d’une initiative populaire et sont adoptés ou rejetés par référendum. La Suisse est le seul, un petit peu.

Je rentre dans un pays beaucoup moins libre que celui que j’ai connu il y a dix ans. J’ai gagné en 2002 un procès que je perdrais probablement aujourd’hui, c’est comme la grenouille qu’on ébouillante petit à petit, mais quand on vient de rentrer c’est quand même frappant.

Arnaud Montebourg, c’est son boulot de nous mentir, et il le fait très bien, par ailleurs je le trouve sympathique, un petit côté mister Bean.

On peut arriver à être un pays demi-pauvre pas si malheureux.

Je ne me suis jamais senti obligé d’être réjouissant.

Il est clair que la progression de l’islam dans les banlieues améliore la sécurité. Les gens deviennent plus sages lorsqu’ils deviennent plus pieux. L’islam agace les Français, c’est vrai, mais c’est parce qu’ils constatent un mode de vie différent qui s’installe et qui les rejette.

Et surtout :

Ce matin, j’ai fait des courses au Géant Casino. J’ai l’impression de m’être nourri en expériences humaines pour 50 pages de roman […] Dans mon immeuble, j’ai la chance de participer à des conversations sur les gaines d’eau chaude, l’éclairage du hall… j’ai l’impression en fait qu’il y a déjà trop d’évènements dans ma vie […]

J’adore ce type !

La Devise de la France contemporaine

PAS DE COUILLES, PAS D’EMBROUILLES

Avec Mollande, la France a trouvé l’incarnation parfaite de cette devise qui fait le bonheur de tous ceux qui gueulent plus fort que les autres et qui obtiennent ce qu’ils veulent. Il suffit d’être minoritaire mais méchant pour être entendu par les instances publiques. Sublime retournement de démocratie. Courage, citoyens dont les ancêtres sont nés sur cette terre au Nord de la Méditerranée ou Chrétiens de tous horizons, plus que quelques années à patienter pour faire valoir vos droits !