Le point sur un hebdomadaire ordinaire

834246lp2116cov

Entré par hasard en possession provisoire du numéro du Point du 4 avril, je réalise pourquoi je n’achète plus ce type d’hebdo. Je ne vais pas vous faire le résumé complet car ça serait ennuyeux au possible et d’une mauvaise foi totale de ma part, n’ayant quasiment rien lu à part l’interview de Houellebecq.

La une, déjà, ne me donnait pas envie d’aller plus loin : « Révélations sur Hitler »…. nous prendrait-on pour des jambons ? Sur le personnage le plus étudié du 20è siècle, un petit hebdo français aurait tout d’un coup des nouveautés à apporter ? Et puis, la gueule d’Adolf de toute façon ça n’a pas tendance à déclencher mon réflexe d’achat, surtout quand elle est associée à la bobine de VGE qui, apparemment, donne son avis de vieux c.. sur la France (c’est pas le mec qui a autorisé le regroupement familial, lui ?).

Bref, pour trouver l’article sur Houellebecq, j’ai quand même dû feuilleter un minimum et j’ai appris des choses étonnantes. Ainsi, un long article m’a permis de pleurer sur les musulmans obligés de quitter la Birmanie « L’Odyssée tragique des Rohingyas » que ça s’appelle l’article. J’ai utilisé le verbe « obligés » mais à la lecture de l’article je n’ai pas compris ce qui leur arrivait en Birmanie, on sait juste qu’ils sont « persécutés ». Peut-être, je veux bien, je n’ai rien lu d’autre sur le sujet, par contre j’aimerais bien savoir quels articles le Point a consacré à ces petites ordures des communautés chrétiennes du Moyen-Orient qui font rien qu’à se faire massacrer discriminer positivement par nos frères (musulmans) du Livre.

Puis je suis tombé sur « Zerhouni, le chercheur que tout le monde s’arrache », un médecin algérien qui a réussi aux Etats-Unis et qui dit qu’en France ou en Allemagne il n’aurait pu faire le même parcours, ce que je lui accorde volontiers. Rien à dire, donc, à part sur ce passage : « « Pendant les évènements d’Alger », se souvient Zerhouni qui a encore en mémoire les attentats de l’OAS, nous manquions souvent l’école. En 1961 la famille quitte Alger. […] « .

Bien sûr, c’est ultra-connu : la bataille d’Alger c’était entre l’OAS et les paras !!! Les attentats aveugles c’était l’OAS !!! Et surtout en 1961, alors que les premiers « vrais » attentats aveugles de l’OAS datent de 1962 et se sont presque tous déroulés en métropole, contre des Français !!!

Je ne pense pas à un complot mais à plus grave : ce journaliste a tellement été bien lavé du cerveau sur le thème « les méchants c’est les Français, surtout s’ils sont nationalistes » que s’il y a des attentats quelque part et, dans la même dimension spatio-temporelle, des Français qui ont des bombes, ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin.

Prochain article : quelques citations de Houellebecq, dont j’ai fini par atteindre l’interview !

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le point sur un hebdomadaire ordinaire »

  1. Merci de rappeler que c’est à Giscard (flanqué de son inénarrable premier sinistre de l’époque, un certain Chirac) que l’on doit le calamiteux regroupement familial. Nombreux sont ceux qui l’ignorent et croient qu’il s’agit d’une mesure prise par les socialos…
    Le plus intéressant, si l’on observe attentivement cette une du Point (de détail ?), c’est la manière dont on passe du titre (Révélations sur le petit moustachu et le IIIe Reich) au dernier sous-titre « La percée des néonazis en Grèce ». Tremblez braves gens… Ils sont de retour !

  2. Oui, c’est encore plus terrifiant à l’intérieur, une bonne centaine habillés en noir et y’en a deux qui tiennent un drapeau. Brrrr la France (socialiste) a peur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s